LA BASILIQUE

Saint-Sernin

L'église

«« Voici la demeure de Dieu parmi les hommes.» Apocalypse of St John, 21:3

Sernin est le fruit de l’évolution du nom Saturnin. Construite entre 1070 et 1300, l’église est remarquable par son amplitude. Sa longueur de 115 m, ses 5 nefs et son transept de 64 m en font l’une des plus grandes églises romanes. Le respect du même parti pris architectural tout au long des siècles de sa construction lui confère son unité. Plus de 400 chapiteaux ornent l’église.

La basilique est un récit de la foi chrétienne. Son plan en croix rappelle que l’Église naît du sacrifice du Christ mort sur la Croix. Elle est tournée vers l’Est pour affirmer

la Résurrection, symbolisée par le Soleil levant. D’un point de vue symbolique, les 12 travées de la nef peuvent figurer, outre les 12 Apôtres, la diversité des hommes dans l’unité de l’Église et les 72 piliers les 72 disciples envoyés en mission. Les 5 nefs imitent les grandes basiliques romaines. La longueur du transept, empruntée à l’ancienne basilique Saint-Pierre, suggère une fidélité particulière au Pape.

Saint-Sernin, église Saint Saturnin, évêque et martyr Le grand orgue Cavaillé-Coll Pèlerins et reliques Saint Roch, patron des pèlerins Fresques de la Résurrection Christ roman Autel roman Tour des corps saints Cryptes et basilique primitive