LA PAROISSE

Retour à Dieu de Jean-Claude Guidarini

Obsèques

Toulouse, Vendredi St 10 avril 2020

Jean-Claude Guidarini est décédé ce vendredi saint dans l’après-midi, des suites d’une longue maladie à l’âge de 59 ans. Jean-Claude était organiste à St-Sernin et depuis 30 ans titulaire de l’orgue de ND Taur. Il avait un amour particulier pour les orgues Puget et a travaillé à cultiver le souvenir de cette facture d’orgues. Il avait le projet de fêter les 140 ans de l’orgue de NDT.

 

Brillant organiste, il était un organiste liturgique remarquable. Il m’avait dit, récemment, préférer jouer une messe plutôt qu’un concert et il servait la liturgie de l’Église avec un soin jaloux. D’un tempérament passionné, il avait une place toute particulière dans la vie paroissiale de NDT et de St-Sernin. Attaché à l’Église, il était aussi sévère avec des pratiques musicales ou liturgiques qu’ils jugeaient indigentes vis-à-vis du mystère qu’elles devaient honorer.

Voilà 10 ans, il avait créé les Moments Musicaux de Notre- Dame du Taur en Avent et de Pâques à la Trinité. Il invitait à ces Moments Musicaux de jeunes talents comme des talents confirmés. Au fil des ans, ce rendez-vous était devenu incontournable tant pour les organistes que pour le public.

Jean-Claude était aussi un photographe et un cuisinier remarquéqui aimait recevoir. Très sensible aux marques d’affection et de reconnaissance, il ne se séparait jamais d’un humour qui l’aida à traverser les épreuves de sa vie.

Au sortir de son précédent séjour hospitalier, il a joué ses dernières messes le 1er mars à St-Sernin et y trouva plus d’énergie et de joie que de fatigue. Je veux interpréter sa mort un vendredi saint comme le signe que le Seigneur, qu’il a aimé et servi par les arts, l’accueille dans sa paix. Nous rendons grâces au Seigneur de tout ce qu’Il nous a donné à travers Jean-Claude Guidarini.

Ses obsèques seront célébrées prochainement à St-Sernin ce vendredi de Pâques 17 avril à 15h dans l’intimité et diffusé en direct sur la chaine Youtube. Un hommage suivra dès que les conditions sanitaires le permettront.

Abbé Vincent Gallois.