LA PAROISSE

Homélies

La foi se construit avec la communauté

2019
« Que tout ce qui respire loue le Seigneur! » Psaume 150
17 nov.
Messe des artistes

Voici que vient le jour du seigneur nous avertit Malachie dans la première lecture, en résonnance avec les paroles terribles de l’évangile. Ce jour du Seigneur qui ne laissera pas pierre sur pierres va éclore après des moments apocalyptiques. Serait-ce que ces belles pierres du temple que les artistes ont ouvragées de tout leur cœur disparaîtront ?

Lire la suite

10 nov.
Jubilé Lassalien

« De toutes les Nations, faites des disciples ! » Cette parole du Christ a une double portée que l’Église n’a eue de cesse de mettre en œuvre. Il s’agit bien sûr d’annoncer l’Evangile mais aussi de faire des hommes des disciples, des personnes en chemin et en capacité d’apprentissage toute leur vie. En raison de cette mission, l’Église a investit très tôt le champ de l’éducation. St JB de la Salle appartient à cette longue lignée d’éducateurs chrétiens qui se sont consacrés par amour de Dieu et des jeunes dans cette mission. En son temps, JB de La Sale a été novateur. Il a inventé l’école gratuite (200 ans avant Jules Ferry), ouverte aux pauvres, le regroupement des enfants par classe d’âge et un enseignement dans la langue maternelle. Ce Tricentenaire de la mort de JB de La Salle nous invite à porter un regard particulier sur l’enseignement et l’éducation.

 

Lire la suite

3 nov.
Puissante miséricorde

« Seigneur, tu as pitié de tous les hommes, parce que tu peux tout. » Le Livre de la Sagesse unit puissance et miséricorde. L’Église confesse dans le crédo : « Je crois en Dieu, le Père tout-puissant » et l’exprime dans la liturgie comme cette oraison d’ouverture le formule : « Dieu de puissance et de miséricorde. » L’une ne tient pas sans l’autre, or nous ne les associons pas naturellement

 

Lire la suite

Toussaint
En foule

« J’ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer. » Comme nous aimerions aujourd’hui être une Église avec des foules immenses ! Les foules exercent toujours une fascination, en même temps qu’une inquiétude. Elles semblent détenir la force comme la vérité. Le succès de masse appelle le succès (tel livre vendu à tant de millions d’exemplaires, tel film qui bat le record des entrées, tel musicien qui réunit des foules à ses concerts, pour un spectacle de rue) et semble porteur d’une ratification divine. Vox populi, vox Dei. Mais Jésus, Verbum Dei, n’a pas eu un tel succès !

 

Lire la suite

13 Oct.
Guéris ou sauvés?

Sauvés ou guéris. Tous les lépreux ont été purifiés mais c’est à un seul qu’il est dit :   « Ta foi t’a sauvé ! » Il y a une grande différence entre les deux. Pour essayer de la saisir reprenons les étapes de la rencontre et recherchons ce qui a pu faire la différence.

 

Lire la suite

6 Oct.
La mission pourquoi ? pour qui ? comment ?

«  N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur ! » En ce mois extraordinaire de la Mission, il est bon de nous interroger sur la Mission et de « ne pas avoir honte de rendre témoignage à notre Seigneur ». Car ce n’est pas nouveau, alors même que nous aimons le Seigneur, que nous le célébrons, que nous regrettons parfois de ne pas être assez nombreux à le faire, il y a, chez certains, hier comme aujourd’hui, une honte à rendre témoignage à notre Seigneur.

Lire la suite

22 Sept.
Faites-vous des amis avec l’argent trompeur

« Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête » Jésus ne craint pas les formules paradoxales. Derrière cette parabole où il est fait l’éloge du gérant malhonnête, Jésus, à la suite de l’enseignement biblique, nous invite à remettre les choses dans l’ordre. L’argent est au service des hommes et non l’inverse.

Lire la suite

15 Sept.
Puissance de la gratitude

« Pourquoi, Seigneur, ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte par ta grande force et ta main puissante ? » Le dialogue entre Moïse et le Seigneur est des plus déconcertants. On a l’impression que c’est Moïse qui en connait plus que le Seigneur, qui a les idées plus larges et le cœur plus ouvert ! Comme si Moïse apprenait au Seigneur comment être un Dieu de miséricorde !

Lire la suite

1er Sept.
divine humilité

Lors de ce repas où le Christ a été invité et reçu, il regardait les gens choisissant les premières places. Notons qu’il ne nous est rien dit sur la place qu’a prise Jésus : lui a-t-on offert ce jour-là la place d’honneur ? S’il en est un qui a droit à la première place, n’est-pas Lui ? Ne convient-il pas aussi de lui donner la première place dans chacune de nos vies ? C’est cette première place que la liturgie Lui donne par la situation focale que l’Autel a dans nos églises. « Dieu, premier servi ! » a-t-on l’habitude de dire. En tout cas, pour parler d’humilité, Jésus saisit l’occasion de ce repas, il prend l’exemple d’une noce et il termine en parlant encore de festins ; voilà une manière de dire que l’humilité est un enjeu de relation et de joie.

Lire la suite