LA BASILIQUE

Histoire

DU TOMBEAU DE SATURNIN A LA BASILIQUE SAINT SERNIN

« En l’an 250, la course d’un taureau furieux (…) donna à Toulouse un héros exemplaire, pour lequel on éleva plusieurs sanctuaires successifs, puis, à la fin du XIe siècle, l’abbatiale actuelle » Pascal Julien

Une conséquence de l’Edit de Milan qui accorda aux Chrétiens en 313 la liberté de culte fut, à la fin du IVe siècle, l’édification par l’évêque Silve d’une splendide basilique, à la hauteur de la dévotion suscitée par la gloire et les vertus de saint Saturnin. Jusque là, la tombe du saint martyr n’était protégée que par une modeste voûte de brique.

Mais l’afflux des pèlerins rendit nécessaire au XIe siècle l’édification d’une nouvelle église, plus vaste. C’est ainsi que, grâce à la détermination des chanoines chargés de veiller sur les reliques du Saint, fut posée dans les années 1070 la première pierre de l’immense basilique qui nous accueille maintenant.

Le sarcophage de bois doré que l’on peut voir au cœur du baldaquin baroque renferme l’antique tombeau de marbre du martyr toulousain, dont la présence fut continue dans le sanctuaire, et dans le même axe, depuis l’an 400.

Pour découvrir comment la basilique Saint-Sernin s’est constituée et transformée au cours des siècles, tout en gardant son identité forte de martyrium, le mieux est de participer à l’une des visites offertes par les Bénévoles de la basilique. (voir Visites spirituelles).
Vous trouverez également à la Boutique des livres donnant des informations complémentaires, de la simple brochure à de consistants ouvrages de référence.

POUR ALLER PLUS LOIN :