1 2 3
détail du portail roman (1110-1115) de la porte miègeville
Quatre chapiteaux historiés surmontent les colonnes du portail.
Le premier chapiteau à droite est décoré de deux lions pris dans des lianes.
christ en marbre (1090-1100) ornant le déambulatoire.
Le Christ en majesté, dans une mandorle, entouré des symboles des quatre évangélistes, est imposant malgré le faible relief.
Le dessin linéaire de son vêtement vient des ivoires carolingiens.
ange surplombant le bas-relief du martyre de saint saturnin (1720)
Ce monument baroque est composé d'un retable de 1720 dû à Marc Arcis, un baldaquin élevé dans les années 1730-1740, une apothéose de Saint-Sernin sculptée par Etienne Rossat et installée en 1759 au-dessus du sarcophage.